•  
     
     
    Les Gastéros en concert

    Combo punk-rock de la région parisienne, les Gastéropodes Killers ont déjà 15 ans de concert et de nombreuses productions à leur actif. Après l'écoute de leur album "Bring me back" et la rencontre de Droopy (guitare) et Nath (chant/guitare), lors d'un festival, nous leur avons ouvert nos colonnes.


    Présentez-vous à nos lecteurs et lectrices du Temps Désarticulé.


    Notre groupe existe depuis 1992. De la formation initiale ne restent que le duo fondateur soit Drunk le guitariste (issu de BB DOC) et Nath blue, notre bassiste et chanteuse. Droopy est arrrivé au son fin 1994 et à la seconde guitare fin 1996. Kristof, le batteur, a rejoint le groupe en l'an 2000.

    D'où vous est venu le nom de Gastéropodes Killers ?

    D'une photographie tirée d'un film gore vue dans le mag "MAD MOVIE" qui montrait un homme dont le visage était devoré par des "gastéropodes killers",d'ou le choix du nom. Un nom à ne pas traduire par "tueurs d'escargots", comme certains le font, mais bien par "escargots tueurs" !

    Avez-vous déjà tournée à travers l'Europe et si oui quelles ont été vos impressions ?

    A part la Belgique nous n'avons sillonné que l'hexagone mais nous sommes OK pour toutes propositions même sur Mars !

    Sur Paris et sa banlieue, quels sont vos lieux de concerts préférés ? Et pourquoi ?

    Il y a "l'Empreinte" à Savigny le temple, une bonne salle qui dispose d'une bonne scène et d'un bon son. Nous espérons y rejouer bientôt. Nous y avons enregistré notre dernier album. le Glaz'art à Panam et le Fahrenheit à Issy les Moulineaux sont de bonnes salles également (nous y avons déjà joué) et aussi l’Élysée Montmartre mais nous n'y avons pas encore joué.

    Après votre album Bring Me Back, une nouvelle production est-elle en préparation ?

    Nous avons plusieurs morceaux en chantier. Nous allons bosser dessus cet été. Mais pour l'instant nous voulons laisser vivre notre petit dernier, "Bring me Back".

    Écrivez-vous vos textes en commun ou Nathalie est-elle "seule maître à bord" ?

    Nous partons d'une idée de musique trouvée par l'un ou par l'autre et Nath y greffe son texte. Sauf pour deux morceaux de Bring me Back qui ont des textes de Droopy.

    D'un disque à l'autre, quels sont vos sujets de prédilection et pourquoi ?

    Dans notre album Bring me back sont abordés des thèmes aussi divers que le dictat de la minceur (classe mannequin) la liberté (hirondelles) la solitude (au bord du monde)la mort (pour qui sonne le glas). Nous nous inspirons beaucoup du cinéma, mais également de trucs plus personnel. Cela dépend en fait c'est jamais un choix volontaire mais plus une inspiration du moment.

    Qu'est-ce que Gekill Prod ? Pouvez-vous nous expliquer de quoi il s'agit ?

    Gekill prod est le diminutif de Gastéropodes killers productions et c'est en quelque sorte notre propre label. Ce dernier est rattaché à l'association loi 1901 que nous avons crée en 1994. Nous voulions un nom différent de notre groupe car nous avons d'autres activités (à travers l'association. Ndlr.) : organisation de concerts, production, etc.

    Où nos lecteurs peuvent-ils facilement se procurer vos productions ?

    Les productions sont disponibles via notre site internet, chez les disquaires indépendants, surtout sur Paris, et via plusieurs distributeurs par correspondance comme Mass prod.,Combat Rock, Trauma Social.

    Souhaitez ajouter quelque chose à l'adresse de nos lecteurs ?

    Gasteropodes killers are punks for ever !!


    Pour aller plus loin :

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    1 commentaire
  •  
     

     

    Arnaud a publié, courant avril, mai, un nouveau numéro de son fanzine au format poche : If The Kids. Dans ce numéro 2 à la maquette aérée, vous pourrez lire les interviews rondement menées de Hors-Service (punk, ska, reggae), Clean Cuts, Warrior Kids, Basanés75, un groupe Oï ! métis de la région parisienne, une rétrospective du parcours des Brainwash, un combo Oï ! normand des 70's, 80's. Vous découvrirez aussi une édifiante interview d'un jeune fan de football interrogé sur le thème de la violence qui gangrène ce sport depuis plusieurs décennies. Comme dans son ITK numéro 1, Arnaud vous propose des news, des annonces, des chroniques de disques et fanzines en rapport avec les scènes punk, ska, Oï !. Agrémenté de photographies et dessins originaux, ce If The Kids n°2 est disponible contre deux timbres au tarif habituel. Adressez un petit courriel à Arnaud pour avoir l'adresse où lui faire parvenir vos timbres et votre adresse postale. Courriel : arno-itkAThotmail.fr


     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Les "escargots tueurs" font leur entrée dans notre rubrique "La parole aux artistes" du Temps Désarticulé webzine. Pour lire et commenter l'interview de cette formation bien connue de la scène punk, rendez-vous dans la rubrique en question ou cliquez ici : Gastéropodes Killers

     

     

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  
     

     

    Mad Circle est une formation orléannaise dont le style est un subtil mélange de punk, de rock, et de reggae, mais dans une moindre mesure. Après avoir enchainé les concerts dans la région Centre et au-delà (Paris, Etampes, Castanet, près de Rodez, etc.) ce combo en activité depuis déjà sept ans nous propose ici son second disque six titres baptisé Reveal. Un disque à l'enregistrement d'une remarquable qualité et aux compositions énergiques ou plus planantes. Il est accompagné d'une vidéo d'environ 3 minutes 50 intitulé : "Tamed".

     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    1 commentaire
  •  

    Trauma Social - Du nouveau concernant Protesta et Que Vive le Rock Libre !

     

    Le label Trauma Social diffuse actuellement sa liste de diffusion Protesta n°83 et sa célèbre feuille d'informations : Que Vive le Rock Libre !! n°30. "Pour passer l'été", la lettre d'infos QVLRL n°30 comporte cette fois six pages, contre quatre habituellement. Protesta et QVLRL sont désormais disponibles gratuitement, au format pdf. Pour les obtenir, envoyez un petit mot amical et adressez votre adresse électronique à Eric, le boss de Trauma Social.

    Site : 
    http://traumasocial.fr/ ; Courriel : traumasocialATyahoo.fr


    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires