•  
    headernewsletterasso
     
    La féconde association Montbéliardaise (Doubs) des Productions de l'Impossible nous adresse périodiquement sa lettre d'informations. Elle nous informe ainsi des concerts, festivals, ciné-clubs, etc., qu'elle organise depuis une dizaine d'années. Les affiches des concerts, ciné-clubs, etc., proposés figurent dans chaque lettre. Des affiches souvent hautes en couleur à l'image des nombreux groupes Garage, Rockabilly, Rock, Punk, Ska, Surf, Oi..., français ou étrangers, programmés par l'association. Généralement, chaque lieu, date, prix et autres informations indispensables sont clairement précisés. Dans sa lettre, l'association annonce également les nouvelles galettes du label Productions Impossible Records, dont elle est à l'origine. 
     
    Pour vous abonner, rendez-vous sur : http://www.productions-impossible.com
     
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Che Sudaka - Un nouvel album et une interview fleuve de Leo

     

    Formé par cinq valeureux garçons originaires d'Argentine et de Colombie, Che Sudaka est né à Barcelone entre 2001 et 2002. Après s'être produit dans les rues de la capitale catalane, Leo, (chant et guitare), Kacha, (chant et mégaphone), Sebastian (basse), Sergio (claviériste), Jota (guitariste), ont écumé les scènes européennes. Entre deux tournées, ils ont enregistré Trippie Town, Alerta Bihotza, Mirando el mundo al revés, Tudo é possible, puis Carvenicola Recording, une compilation sortie en faveur de Radio Nikosia. Intitulé tout simplement 10, comme leurs autres albums le petit dernier est en accès libre sur le site Internet du groupe. Reggae, Hip-Hop, Ragga, Ska, Dub, la musique des Che est un joyeux métissage d'influences endiablées. S'ils chantent généralement en espagnol, leur langue maternelle, ils interprètent certains de leurs titres en français, anglais, portugais, basque et même arabe. Pour les fans mais pas seulement, une interview fleuve de Leo a été réalisée et publiée dans le webzine The Sky is The Limit. Touchée par l'énergie et l'humanité du combo catalan, Delphine L.M., est à l'origine de la traduction en français des propos du leader des Che Sudaka et du sous-titrage d'une vidéo "promotionnelle" réalisée en vue de leur dixième anniversaire et de leur 1000e concert. Au nom de tous, nous lui disons, "muchas gracias, senorita".

     

    Site : http://www.chesudaka.com

     

    L'interview de Léo, dans le webzine The Sky is the limit

     

    La vidéo réalisée en vue des 10 ans et du 1000e concert du groupe

     

    A lire également, notre chronique de l'album 1111 Lives

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Des médias "libres" et "autogérés" - Reportage au pays d'Hugo Chavez

     

    Au pays d'Hugo Rafael Chávez Frías, président de la République bolivarienne du Vénézuéla, une multitude de médias locaux (télévisions, radios) sont attachés à leur indépendance vis à vis de l'Etat et du secteur privé. Journaliste multimédia, Jean-Baptiste Mouttet est l'auteur d'un reportage sur le sujet réalisé courant 2010 lors d'un voyage d'un an en Amérique Latine, en compagnie de sa consoeur Julie Pacorel.

    Extrait : "Au Venezuela, le secteur des médias alternatifs est très développé : 280 chaînes de télévision et de radio répertoriées par les autorités, plus celles qui ne le sont pas. Ces médias communautaires, soutenus et animés par les habitants des quartiers défavorisés eux-mêmes, tiennent à leur indépendance. [...]."

    Extrait : "Certains médias communautaires forment gratuitement les habitants des barrios. « Nous leurs apprenons à poser un autre regard sur les médias, à écrire un scénario, à manier une caméra, à monter les vidéos », explique Iris Castillo, directrice de la formation. [...]"

    Le reportage/article complet est à découvrir sur le site Internet Alterautogestion ICI

    Site : http://www.radioactiva.com/

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Depuis quelques mois, Delphine Le Maout, jeune passionnée de musiques éclectiques, s'est lancée dans le management de groupes français et espagnols, d'artistes solos. Costo Rico (fusion-latino-reggae/Catalogne), Ricardo Sandoval (mandoline et bandolas du Vénézuela/Madrid), Aodan (celtique-fusion-rock/Bretagne), Beuhn (folk-rock/Bretagne), sont quelques-uns de ses protégés. Mise à jour, mars 2019 : aux dernières nouvelles, Delphine a arrêté son activité de management.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Oberkampf

    Le site de feu Oberkampf, le combo fondé par Pat Kebra et Joe Hell  glasses

    http://www.oberkampf.net/

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Un titre accrocheur, une maquette sobre, des interviews nombreuses, bref Sacrée Revanche a tout ou presque pour plaire. Tourné d'abord vers la scène musicale et culturelle Lot et Garonnaise, il est l'oeuvre du jeune Quentin. Le premier numéro est épuisé, mais il peut être consulté en intégralité dans sa version PDF sur un site Internet (voir ci-dessous). Concernant le second, aux dernières nouvelles les deux cent premiers exemplaires ont été écoulées. Cependant, 200 autres devraient être disponibles dans quelques semaines. Au sommaire du numéro un ? Boum Babylon, Kelly The Trans, Gogol Bordello et d'autres combos déjantés du Sud-Ouest. Au-delà ? Une brève mais touchante rétrospective sur le parcours de Roger Petit, l'un des plus anciens activistes de la scène alternative et de la galaxie libertaire hexagonale, à l'origine d'un festival rock en plein-air gratuit, organisé du côté d'Agen. Rondement menées, inscrutives voire subversives, les interviews, réalisées par Quentin et ses potes bénévoles, nous rappellent quelque part celles de fanzines tels : On à Faim, Opus Incertum. Quelques chroniques de disques complétent cet opus, de  vingt pages, coloré et agréablement illustré. Seuls bémols, l'absence de chroniques d'autres fanzines et d'une rubrique Infos, sur la scène Lot et Garonnaise. Sacrée Revanche est vendu 1 € pièce seulement, à ce tarif vous auriez tort de vous en priver ! Pour l'instant, il est disponible dans quelques dépôts sur Agen et Bordeaux. Courant 2012, un festival et une compilation devraient voir le jour à l'initiative de Quentin et ses petits camarades. 

     

    Une interview de Quentin, publiée dans Sud-Ouest en juillet 2011

     

    Mise à jour, année 2019 : le fanzine Sacrée Revanche n'existe, hélas, plus.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires