•  

     

    Papier Vinyle

    Papier Vinyle - Numéro 8

     

    Jeune mensuel orléanais gratuit, Papier Vinyle est le bébé des Editions la Porte du 3ème. Ce canard au format A4, fait le tour des événements culturels d'Orléans et son agglomération. Concerts, expositions, pièces de théâtre..., sont à l'honneur dans les colonnes de cette publication. Certains concerts ou certaines pièces de théâtre annoncées font l'objet d'une chronique. Comme un clin d'oeil aux vinyles de notre jeunesse, Papier Vinyle possède une face A et une face B. En face A, les concerts, les sorties de disques, et en face B, les pièces de théâtre, les films et les expositions. Sur fond orange, une double page "Agenda - Concerts" récapitule les concerts programmés au cours du mois et nous communique moult adresses utiles : cafés, théâtres, etc., de l'agglomération orléanaise. D'une vingtaine de pages, la plupart des numéros de P.V - pas dans le n°8 - propose au minimum une interview d'artistes du moment. Chaque numéro est imprimé à 8000 exemplaires sur un papier dont la couleur un peu sombre est parfois préjudiciable à la lecture. Pour recevoir dans votre boite aux lettres ce mensuel, deux options s'offrent à vous : adresser aux Edtions La Porte du 3e, 11 enveloppes A4 timbrées à 1, 05 € ou un chèque de 14 €, avec bien entendu, dans les deux cas, vos noms, prénoms et coordonnées postales. Pour les noctambules du Loiret, Papier Vinyle est également en dépôt dans de nombreux bars et cafés-concerts du département. Adressez vos enveloppes, votre chèque voire vos productions - si vous êtes un combo du Loiret - aux Editions La Porte du 3ème, 2 rue Xaintrailles, 45200 Orléans (Loiret). 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Dead Groll

    Dead Groll - Numéro 3

     

    Parvenu au siège du L.T.D voilà au moins un mois, ce 3e Dead Groll était en souffrance sur notre bureau. A vrai dire, le temps nous manquait pour vous en dire sérieusement quelques mots. Au format poche comme les précédants, dans ce troisième opus Eléonore - la fanzineuse en chef du "canard" toulousain -  soumet à un flot de questions Billy The Kill, Oxycoupeur, Merci Tarzan et Gilles Riberolles, ex-rédacteur du canard Best. L'entretien le plus intéressant réalisé par notre jeune camarade ? Sans hésitation, celui avec le talentueux chanteur/gutariste Billy The Kill dont nous avions présenté le nouvel album solo pop-rock voilà quelques mois (voir notre rubrique "CD, DVD, à vos platines"). Au-delà des interviews, notre amie donne dans son fanzine carte blanche à un certain Yann pour présenter avec humour son Cafzic n°63 accompagné d'une compilation de reprises punk en hommage au festival organisé à Mont-de-Marsan en 1976-77. Dans ce numéro de Dead Groll à la maquette agréable même si tout n'est pas parfait, vous pourrez lire également la seconde partie d'un entretien avec Loran, l'incontournable guitariste des Ramoneurs de Menhirs. Entre deux interviews, quelques chroniques de concerts vous permettront de découvrir notamment les Barbies Stressantes et Les Ennuis Commencent. Toujours gratuit, Dead Groll n°3 est un vingt-huit pages, en noir et blanc, à commander en adressant un petit mot chaleureux, votre adresse postale et quelques timbres à Eléonore Rochas, 26/32 Rue Bernard Ortet, 31400 Toulouse. 

    La page Facebook du fanzine Dead Groll

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Lili Bazooka

    Lili Bazooka - Numéro 2

     

    Croisée par l'entremise de "Fesse de Bouc", Lili est la créatrice de ce fanzine à l'ancienne. Sa créature, est un vingt pages en noir et blanc dans lequel abondent les illustrations. Au format A4, très artisanale, la maquette nous rappelle avec émotion celles de feu Opus Incertum, L'épingle Noire, Apatride, Violence et bien d'autres. Dans ce second numéro, Lili nous propose une improbable interview d'un étudiant français curieux de punk chinois, plus rare peut-être encore celle de Demerit, un combo punk chinois, justement. Plus loin, elle nous entraîne à la découverte de Blackpool "station balnéaire pour prolétaire" du nord l'Angleterre et de son festival Rebellion. Le tout sous la forme d'un photo-reportage dans lequel on découvre l'ambiance apparemment bon enfant d'un festival au cent-trente combos hardcore, dirty-reggae, punk et Oï. Dans les pages suivantes, Pat Kebra répond au flot de question de notre fanzineuse concernant son parcours musical et sa découverte de la galaxie punk. Chanteur de l'increvable combo de l'Essonne Judge AK47, c'est ensuite au tour de Tarzan de prendre la parole. Dans ce numéro de Lili Bazooka, on lira également avec intérêt la seconde partie d'un entretien avec Géant Vert, écrivain et ex-parolier de Parabellum. Après quoi, RU-486, groupe parisien à l'arrêt depuis, et The Famous Phacos, sont la cible des questions de Lili dont le fanzine gratuit est disponible moyennant néanmoins, semble t-il, deux ou trois timbres destinés à couvrir les frais de port. Pour en savoir plus concernant ce numéro, le précédent et le suivant, adressez-vous directement et gentiment à l'intéressé sur sa page FB ;-)

    La page Facebook de Lili

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique