•  

     Steff Tej et Ejectés - Informel

     

    Rare sont les formations, comme celle de Steff Tej, à être toujours aussi actives après bientôt 30 piges d'existence. Et, on ne compte plus les concerts donnés, les pays sillonnés, les publics rencontrés, les albums produits, par l'attachant groupe limougeaud. Avec ce nouvel album quatorze titres baptisé "Informel", il ajoute une bien belle page à sa longue et riche histoire. Côté musique, reggae, ska, rock, etc., c'est un joyeux mélange comme le combo nous y a habitué depuis déjà longtemps. Les premiers titres, sont d'agréables "mélopées" avec trompette sur notamment "L'informel", "Le temps des barricades". Suivent, une convaincante reprise de "Somebody got Murder" des Clash et un "rap" avec chœurs/cuivre baptisé "1990". Puis, vient l'audacieuse mais séduisante reprise, déjà connue, de "Les copains d'abord" du regretté Georges Brassens. "Special agent man" et surtout "Uncle Paulie", les deux titres suivants, sont des brûlots rock à vous couper le souffle ! Après le grinçant "Santa Media" et avant les "bonus", "Ne me dis pas au revoir" est une belle, mais brève balade. Côté paroles, Steff n'a rien perdu de son "phrasé" si particulier mais aussi de son sens de l'humour. Si vous souhaitez écouter quelques titres de "Informel" avant de le commander, rendez-vous sur le site du groupe. Dernière précision, le digipack de cet album est accompagné d'un beau petit livret, illustré, avec les paroles des chansons inédites écrites pour ce nouvel opus.

     

    Site : http://ejectes.com/

     

    A lire également, notre entretien avec Steff Tej

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  •  
    Wild Child - The Next Decline

     

    Formation rock revendiquant l'étiquette "stoogienne", Wild Child est né du côté de Marseille dans les années 1975-76. En une décennie, le groupe produit un 45 T, deux albums (Speed Life O'Mind, Death Trip) et donne plus de 200 concerts.  Juste avant la séparation de ses membres, un 3e album, baptisé "The next decline", sera enregistré par Bernard Natier. Fondateur du studio Garage, Bernard Natier a travaillé pour moult combos rock, pop, punk...,  célèbres. L'ultime album de Wild Child ne vit pas le jour dans les 80's, jusqu'à ce qu'il soit remasterisé par Jean-Jacques Kerleo. Produit par le label  Celluloïd, il est enfin sortie, le 30 octobre 2015, agrémenté du premier 45 T et du 1er album du groupe.  Au fil des morceaux, nos marseillais "distillent" un rock "stoogien" sauvage et créatif, surprenant et séduisant. La diversité des compositions et la voix envoûtante du chanteur, ne laissent guère le temps à l'auditeur de s'endormir. Proposé au format CD, ce percutant "The Next Decline" comprend donc 18 titres dont les dix de l'album d'origine. Aux dernières nouvelles, Little Jim, le chanteur auteur du groupe, aurait repris la plume en vu d'un 4e album et de nouveaux concerts avec ses complices.  Un grand merci à Nadia, de Kat Spirit, sans laquelle nous serions passés à côté de ce disque à écouter sans hésiter !

    La page Facebook du groupe

    Sites : http://www.katspirit.com ; http://www.celluloidrecords.net
     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    1 commentaire
  •  
    Keith Richards Overdose - Kryptonite

     

    De l'énergie et un vrai sens de la créativité, le quatuor marseillais - Keith Richards Overdose - n'en manque pas ! "Kryptonite is alright", son  nouvel opus onze titres chez Closer Records, nous le démontre avec brio. Très rock et percutants à souhait, forcément plusieurs morceaux aux mélodies d'une efficacité redoutable se détachent du lot. Citons, entre autres, "Ton punk rock de vieille", "Fifteen-Sixteen", "So you say you lost...". Chanteur/guitariste de ce combo, la voix chaude de Hugues est portée par ses talentueux comparses aux jeans serrés. Prenant aux tripes dès les premiers accords, le son de cette galette claque comme un coup de fouet. Passé donc sa couverture un tantinet "provoc'", cet album sauvage mérite une place de choix dans votre discothèque. Une version vinyle accompagne la version CD et sont vendus 15 € les deux supports. Également disponible sur les plates-formes numériques Deezer, Tuner..., la promotion de ce "Kryptonite is alright" est assurée par Kebra's records.  Un conseil, passez commande avant les "orgies" de fin d'année. 
     

    Sites : https://records.patkebra.org/ ; http://keithrichards.od.free.fr ; http://www.closerrecords.com
     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique