• Le bruit et la fureur - The Clash - Oslo éditions

    Le bruit et la fureur - The Clash - Stéphane Letourneur

    Peut-on raconter la genèse, la vie, la mort et l’après-mort d’un groupe de rock aussi important, que dis-je, essentiel, que The Clash en seulement 120 pages et seize chapitres ? C’est le pari de Stéphane Letourneur, spécialiste des biographies des grands du rock. Et cela fonctionne. Rapide et facile à lire, cette biographie est construite comme un roman : descriptions du contexte, des lieux, des personnages, dialogues, anecdotes, extraits de paroles traduites en français. Les petites histoires se mélangent pour écrire la grande Histoire. Le fan absolu n’y apprendra rien bien de nouveau, ce n'est pas grave, nous sommes douze et on l’a déjà tous acheté, l’amateur de bonne musique et néanmoins lecteur de livres sans image y trouvera un complément au magnifique et nécessaire documentaire de Julian Temple : "Joe Strummer, the future is unwritten". Les adolescents néophytes y verront soit une "histoire bien sympa" (96 %), soit une révélation pour une nouvelle vie sous le signe du bruit, de la fureur, des guitares saturées et militantes du punk-rock politico-subversif (4 %). Ces derniers pourront s’achever avec Rude Boy et se caresser en visionnant les merveilles du site : http://clashphotorockers.free.fr "The Clash. Le bruit et la fureur", est accessible pour un peu plus de 15 €. Bastos de Brigitte Bop (http://brigittebop.fr/).

    Site de l’auteur :
    http://stephaneletourneur.hautetfort.com/

    Pour acheter le livre : http://www.sauramps.com/the-clash-2277094.html

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Le monsieur qui a éc
    Jeudi 27 Décembre 2012 à 13:56
    Merci les Désarticulés pour votre critique de gens qui ont lu en vrai. J'essaie en effet de faire des biographies pas longues, qui se lisent comme des romans, mais pas romancées.  Si vous trouvez qu'elles sont faites pour une découverte ou une petite révision de la culture rock, j'en suis ravi.
    Quand au film de Julian Temple, je partage votre avis à 1000 %.  Un des premiers plan, Joe Strummer qui hurle White Riot dans le micro est ce qui m'a donné envie d'écrire sur les Clash, dont je suis par ailleurs fan depuis heu... longtemps.
    @ +
    Stéphane
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :