• Apatride - Numéro 16

     

     Apatride - Numéro 16

     

    Faisant la part belle aux scènes oï, punk et rock'n'roll, dans ses colonnes, tout en étant ouvert à d'autres sujets culturels, sociaux, Apatride existe depuis bientôt vingt piges mais nous avons appris son existence voilà quelques semaines seulement [merci Thomas !]. Cet agréable fanzine en noir et blanc, aux interviews variées et plaisantes à lire, est l'oeuvre d'Aurélie également autrice de nouvelles à ses heures. Dans les premières pages du présent numéro, notre fanzineuse aguerrie donne la parole à Victoria, guitariste entre autres de Mary Bell et fondatrice des remarquables ateliers de musique Salut les Zikettes avec son amie Julie. Après trois pages de chroniques d'albums, 45 tours et autres K7, Aurélie nous propose l'une de ses nouvelles intitulée "Fille du calvaire" et illustrée par un certain Léonard. Poignante, effrayante et drôle à la fois, "Fille du calvaire" est le récit imaginaire de la vie d'une jeune bordelaise muette immigrée dans la capitale une poignée d'années avant la tristement célèbre "Der des Der". Cette fiction réussie, se veut un avant-goût d'un futur recueil de nouvelles d'épouvante illustrées par Léonard et ayant comme cadre l'Ile-de-France. Plus loin, Aurélie s'entretient avec justement le dessinateur Léonard auteur entre autres de pochettes d'albums, d'affiches, tee-shirts ..., destinés à la scène Oi. Puis, une certaine Elisabeth nous présente son activité insolite de librairie ambulante fondée à travers son association Petit-Tonnerre On The Read Again.

    Petit-Tonnerre, est le nom du camion avec lequel Elisabeth transporte environ 1200 ouvrages (polars, jeunesse, science-fiction ...) et se déplace à la rencontre de publics variés ayant un accès parfois limité aux livres et aux librairies traditionnelles. De riches et captivantes chroniques, de bouquins et de fanzines, noircissent les pages suivantes d'Apatride. Dans celles-ci, Aurélie nous fait découvrir notamment le bouquin "Chocolat : La véritable histoire d'un homme sans nom", aux éditions Bayard, et Grisaille, un petit "skinzine" rennais tout frais sortie de l'oeuf. Suit un entretien "fleuve" avec Coline, une éducatrice spécialisée travaillant dans un Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) à la réinsertion des prisonniers. Enfin, une interview du combo oi français "mordant" Squelette clos ce numéro d'Apatride fort de trente six pages, au format A4, soigneusement maquettées et joliment illustrées par Mel, Célia et Léonard. Quelques bémols, concernant ce fanzine  : l'absence de numérotation des pages, d'illustrations dans la rubrique "Chroniques bouquins, fanzines" et de coordonnées : adresse postale ou/et électronique. Pour recevoir Apatride, à prix libre, dans votre boite aux lettres, adressez-vous gentiment à Aurélie via la page Facebook de son zine ou oirelie[at]gmail.com

     

    La page Facebook d'Apatride

     

    « Mina Sang - SabotageApatride - Numéro 16 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :