• Steff Tej et les Ejectés - Des échos de leur tournée en Pologne

    Le logo des Ejectés

     

    Steff et les Ejectés sont actuellement en tournée au cœur de la Pologne. Ils nous ont gentiment fait parvenir un compte-rendu à chaud de leurs concerts à Cracovie et Varsovie. Merci à eux, en attendant la suite de leurs aventures au pays de Solidarnosc.

    "Départ de France le lundi 19 mars 2012. Après un arrêt éclair en Allemagne, nous arrivons le mardi 20 à Cracovie, la première date de notre tournée, vers 19 h. Un peu hagard suite à nos 1000 kms en camion. Ils nous faut pourtant prendre la scène, monter le matériel et faire le son tout en retrouvant Ewelina et Derrek qui s'occupent de nous sur cette partie de la Pologne et que nous retrouvons toujours avec plaisir. Vers 20 h 30 tout est en place, les balances finies et nous laissons la place à
    Selfhated Machine, le groupe punk mélodique de notre pote Maciek. Ce combo vient de sortir son premier album."

    "Punk Rocker", "Jalmince"... Stef et les Ejectés enchaînent les titres malgré la fatigue

    On en profite pour manger un repas végétarien express tout en filant un coup de mains aux jeunes punk de Selfhated qui attaquent leur concert vers 21 h 30, pour 30 minutes d'un show énergique et mélodique. Le groupe manque un peu de maturité mais les compos sont bonnes et Maciek a une bonne présence. A suivre donc. Vers 22 h nous enfilons nos costards. Puis, sans s'être vraiment posé depuis notre arrivée, nous montons sur scène et attaquons "Raggacronyme", "Jalmince", "Punk rocker ". On enchaine non stop nos anciens titres et quelques nouvelles chansons de l'album en cours "Rocksteady".

      Électrisépar la reprise des "English Beat" , "Jackpot", le public danse, gueule, sourit

    "Le public est bien là avec nous et répond. Ca danse, ça gueule, ça sourit et la reprise des "English Beat" , "Jackpot", où l'on présente le groupe, fini par mettre définitivement le feu. Après un peu plus de deux heures de show non stop, on fini avec le public par jeter l'éponge vers 1 h du matin. Nos deux jours de camion se font sentir, on plie le matos tout en discutant avec quelques mélomanes qui s'attardent et direction l'hôtel. Nous ne faisons pas de vieux os, couché à trois heure. Demain, réveil à 8 h 30 pour récupérer le matériel et prendre la route pour Varsovie."

     

    Steff Tej et les Ejectés - Des échos de leur tournée en Pologne

    A Varsovie, Reda et Yanek accueillent, fort chaleureusement, Stef, Emilien et Etienne

    "Cinq heures de route pour rejoindre Varsovie (depuis Cracovie), nous sommes accueilli par Reda et Yanek, du groupe ska, de Varsovie, Skadyktator qui ouvre pour nous ce soir, ainsi que par Hania, programmatrice du club dans lequel nous devons jouer. L'accueil est très chaleureux et on sent bien que le plaisir de nos hôtes n'est pas feint. On monte sur scène et prenons le temps de faire le son, l'accueil technique son/lumière est cool. Nous laissons la scène à Skadyktator pour aller manger un morceau au bar du club. Au menu : soupe, raviolis farcis au chou, salade de légumes, ça cale et c'est sain."

    Les Skadyktator, un combo de ska rocksteady de sept membres, chauffe la salle

    "Petite session de courriels et d'appels téléphoniques afin de gérer les affaires en court puis descente dans la salle pour voir le groupe de Reda chauffer les fans. Ils sont sept, dont trois filles, ska rocksteady. Le club se rempli et l'ambiance commence à monter. Ils assurent bien les Skadyktator, et nous laissent une salle chauffée à blanc après une heure de show. Nous allons devoir relever le défi, pas facile. Nous montons sur scène et une fois de plus le public est là. Les polonais nous connaissent, et plutôt bien, ils chantent avec nous et on enchaine."

    Après trois heures de show, le message, auprès d'un public bon enfant, est passé

    "Après trois heures de show, dont trois rappels, nous finissons par poser les instruments. Ejectés et audience épuisés. On a donné tout ce que l'on avait, et le message est passé, je m'en rend compte en allant me poser un peu au bar en sirotant une bière. Là, beaucoup de gens viennent me voir, un sourire plein de gratitude sur le visage. Ils me serent la main, me rappellent tel ou tel concert, telle anecdote. Un public hétéroclite et bon enfant. Un jeune black me dit que c'est le meilleur concert qu'il est vu et me remercie de jouer cette musique, de perpétuer cette tradition."

    Direction Gdynia, une grande ville champignon du Nord, proche de l'héroïque Gdansk

    "Au bout du compte, c'est moi qui suis plein de gratitude envers toutes ces personnes. Voilà bientôt 20 ans que nous venons jouer par là, les polonais ne nous ont jamais oublié. Après un dernier verre avec Hania et mon vieux pote Yurek, nous rejoignons notre hôtel. Un hôtel style navette spatiale, pas très fun. Rendez- vous avec Hania pour le p'tit déj à 10 h. Un p'tit déj très important car en tournée nous ne prenons que deux repas par jour, matin et soir. Le midi, nous sommes sur la route. Là, justement, nous roulons vers Gdynia, une ville champignon située tout au nord, aux abords de Gdansk."

    Steff Tej et Ejectés.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :